Please reload

Posts Récents

Une chasse aux déchets un peu trop fructueuse

June 30, 2019

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

Tout savoir sur le compostage

April 26, 2018

Les habitants du quartier Armorique se lancent dans le compost partagé. Avec l'aide de l'association Vert le Jardin, référence du compostage et du compost partagé en Bretagne, des bacs à compost ont été installés près du jardin partagé et seront alimentés et gérés par les habitants. 

 

 

Pour avoir la meilleure gestion de l'aire de compostage, voici les réponses à toutes les questions :

 

  • Pourquoi composter ?

Chacun de nous produit environ 470 kg de déchets par an. Une partie seulement de ces déchets est valorisée. Nous jetons encore 200 kg dans notre poubelle "ordures ménagères" destinés à être incinérés. Chacun peut changer cela ! L'association Vert le Jardin à travers ses projets de compost partagé produit près de 45 kg/hab/an de déchets de cuisine biodégradables. Ceux-ci peuvent être valorisés sur place et fournir un engrais naturel complètement gratuit sans coût de transport, ni pollution.

 

  • Comment fonctionne une aire de compostage partagé ?

Les habitants d'un immeuble ou d'un lotissement peuvent pratiquer le compostage de leurs matières organiques via les aires de compostage partagé. A la demande des habitants, les composteurs sont installés par Rennes Métropole, soit au sein de leur résidence, soit sur un terrain public proche de celle-ci. Chaque site fonctionne grâce aux participants volontaires et à des référents composteurs bénévoles qui ont reçu une formation pour conseiller et assister les habitants. Les habitants bénéficient d'un accompagnement : de la demande initiale à la réalisation du projet, en passant par l'installation et la première récolte du compost.

 

  • Que peut-on composter ?

Épluchures de fruits et légumes, fruits et légumes gâtées, fleurs fânées, marc de café avec filtre, sachets de thé, coquilles de noix et d’œufs écrasées, serviettes en papier et essuie-tout et petits cartons et sachets papier.

Au composteur, penser à fractionner les apports en petits morceaux.

Ce qu'il ne faut pas mettre : sacs et filets en plastique (même biodégradables), viandes, poissons, crustacés, coquillages, restes cuisinés, pains, litières de chats, magazines, prospectus, terres de jardinières, tonte de pelouse.

 

  • Comment bien composter ?

Le compostage est un processus biologique naturel. C'est une transformation des matières organiques biodégradables en présence d'air et d'humidité par des auxiliaires du compostage : petits vers rouges (Eisenia), cloportes, collemboles, vers blancs, larves d'insectes, milles pattes...

 

Chaque participant veillera à :

- Déposer au moins une fois par semaine ses apports dans le composteur pour éviter la macération des matières.

- Etaler ses apports à l'aide de la griffe ou de l'aérateur.

- Mélanger la partie supérieure du bac des apports avec la tige aératrice. Les micro-organismes ont besoin d'air pour décomposer les matières organiques.

- Ajouter 2 ou 3 poignées de broyat nécessaires au bon équilibre du compost.

 

  • Que faire quand le composteur est plein ?

Lorsque le composteur d'apport est plein, les référents programment un transfert des apports dans un composteur de maturation. Les habitants sont invités à participer à cette opération conviviale. Ceci permet d'échanger et de se rencontrer. Le compost est utilisable, en moyenne, au bout de 12 mois

 

  • Que faire du compost ?

Le compost est à disposition de tous les habitants de l'aire de compostage. Le compost tamisé peut être utilisé pour le rempotage de toutes les plantes d'appartement. Non tamisé, il est possible de l'étaler sur le sol d'un jardin et le mélanger en surface pour améliorer la structure et la vie du sol. 

 

Le compost étant un amendement très riche, il est impératif de le mélanger à de la terre pour éviter de brûler ses plantes (1/3 de compost pour 2/3 de terre).

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags